MÉMO DICTAPHONE

LEURRE DE GLOIRE

Texte : Romain Isoard 

©Sacem 2020

 

L’heure de gloire

L’heure de gloire

L’heure de gloire 

A sonné

L’heure de gloire

Pour les princes d’états

Princes d’états 

Leurre de gloire 

Leurre de gloire

Gloire au pire 

(et) Gloire à toi 

Asservissement pour moi 

Ce soir tu es le roi.

Leurre de gloire 

Leurre de gloire

Gloire au pire

(et) Gloire à toi,

La mort pour nous, 

La mort pour moi.

Toi prince, ce soir

Est érigé au sommet, 

A l’unanimité influencée,

Pour nous représenter.

Ton discours sacré est donné,

Tes promesses faites :

« Le choix est fait, 

Jamais je ne vous décevrai ».

Mais au fond très clair, 

Je vois, qu’il n’y a 

Ni pouvoir ni choix

Pour un manant 

Comme moi. 

 

A l’économie, voire 

Exonéré d’humanité, 

Tu fais les comptes 

Sur nos dos courbés.

Dans ton royaume enfermé,

Tu as peur de perdre 

Ce que tu as amassé.

Ainsi toute notion d'humanité

S’est effacée.

Tu es prêt à sacrifier 

Tous tes sujets,

Pour garder, pour posséder.

L’heure de gloire

L’heure de gloire

L’heure de gloire 

A sonné

L’heure de gloire

Pour les princes d’états

Princes d’états 

Leurre de gloire 

Leurre de gloire

Gloire au pire 

(et) Gloire à toi 

Asservissement pour moi 

Ce soir tu es le roi.

Leurre de gloire 

Leurre de gloire

Gloire au pire

(et) Gloire à toi,

La mort pour nous, 

La mort pour moi.

Pour toi prince,

La vie est négligeable quantité, 

Quand sous tes ordres 

Ils sont des milliers 

Non identifiés.

Tu ne les vois pas, n’les connais pas 

« Face au profit, a l économie, 

C’est vite choisi,

Pas d’illusion petit,

Ta vie et toi 

Ne fond pas le poids 

Le compte n’y est pas. »

 

D’un chic revers de main 

Tu as balayé 

Echange, partage

Compassion, solidarité.

Fraternité n’est rien 

Quand il faut le pouvoir, garder

Les biens accumuler.

Surtout ne jamais « bas »

Comme moi, tomber.

Avec « toutes tes dents » 

Pouvoir encore nous manger,

D’un grand sourire carnassier.

L’heure de gloire

L’heure de gloire

L’heure de gloire 

A sonné

L’heure de gloire

Pour les princes d’états

Princes d’états 

Leurre de gloire 

Leurre de gloire

Gloire au pire 

(et) Gloire à toi 

Asservissement pour moi 

Ce soir tu es le roi.

Leurre de gloire 

Leurre de gloire

Gloire au pire

(et) Gloire à toi,

La mort pour nous, 

La mort pour moi.

Sache mon prince que

La honte et le mensonge 

Attirent le jugement. 

La vérité inspire 

Force et respect,     

La compréhension, l’humanité.      

Je crois que sur cette question

Tu n’es pas bon, voire un peu con.

 

Ta monarchie élective,

Et consanguine 

Est prête à l’invective 

Contre « les scélérats »,

Du sang sur nos fronts, 

Et sur nos bras.

Tu as caché ta vraie voix 

Au profit de voix.

Comme les autres 

Avant toi.

Qui après vous, 

Avec sa cour 

Pour prétendre 

Nous comprendre 

Et nous entendre ?

Plus jamais,

Ne vous regarderai 

D’un regard tendre.

Sans moi 

Vous ferez entendre 

Votre voix, 

La prochaine fois.

L’heure de gloire

L’heure de gloire

L’heure de gloire 

A sonné

L’heure de gloire

Pour les princes d’états

Princes d’états 

Leurre de gloire 

Leurre de gloire

Gloire au pire 

(et) Gloire à toi 

Asservissement pour moi 

Ce soir tu es le roi.

Leurre de gloire 

Leurre de gloire

Gloire au pire

(et) Gloire à toi,

La mort pour nous, 

La mort pour moi.

Tous Ecoeurés,

Nous voilà, broyés 

Par l’ignorance 

Et le non sens, 

Par les secrets, 

Bien gardés,

De l’élite

Qui se délite

Dans nos yeux 

Fiévreux et endeuillés.

 

Sur nos destins cornés que tu as froissé 

Puis chiffonnés, était écrit 

Liberté, égalité, fraternité

L’heure de gloire

L’heure de gloire

L’heure de gloire 

A sonné

L’heure de gloire

Pour les princes d’états

Princes d’états 

Leurre de gloire 

Leurre de gloire

Gloire au pire 

(et) Gloire à toi 

Asservissement pour moi 

Ce soir tu es le roi.

Leurre de gloire 

Leurre de gloire

Gloire au pire

(et) Gloire à toi,

La mort pour nous, 

La mort pour moi.

 

Paris, le 20 Avril 2020, 4h05

© 2017 R.I